rose Barbapapa et vert menthe à l’eau

bibliothèque rose fillettebibliothèque rose glace copiebibliothèque rose 2

On n’a guère fait plus riant, plus frais, plus appétissant, comme jaquettes, non ?

De retour de chine, il en est une qui arborait un fier sourire !

Non non, ce n’est pas le quart d’heure nostalgie, mais les bras m’en tombent, non pas qu’on ait troqué mes antiques reliures rose barbapapa et vert menthe à l’eau, luisantes comme un guéridon en formica, contre de vilaines couvertures au tient brouillé, mais qu’on ait pu songer à réécrire les clubs des cinq originels en gommant les passés simples et le vocabulaire soi-disant « difficile ». Ce peu de considération pour nos têtes ébouriffées me pousse à traquer dans les brocantes les bibliothèques roses et vertes de la première heure qu’on y glane pour une bouchée de pain et me fait songer à un poème de Vénus Khoury Ghata qui avait enchanté mon enfance dans sa première édition sous le titre Qui parle au nom du jasmin (petits livres reliés en toile des éditeurs français réunis qui tenaient presque dans le creux de la main) et que le cherche midi éditeur a voulu adapter près de vingt plus tard (avec la bénédiction de son auteur, damned !) dans un  semblant de livre en papier glacé sans grâce (La voix des arbres) avec des modifications à pleurer. Lisez plutôt :

répète après moi :
la distance qui sépare deux pluies
se mesure en arpents de silences

répète après moi :
le périmètre d’une saison
est divisible par son rayon…
de lune cela va de soi… (1980)

est devenu sans vergogne :

répète après moi :

la distance qui sépare deux pluies
se mesure en kilomètres de silence
et le périmètre d’une nuit est divisible par son rayon…
de lune
cela va de soi… (1999)

Mais saperlipopette, pourquoi ce fantasme de l’intelligibilité totale ?

Bref, honte à moi,  je passe pour rien moins que réac, prête à entonner le grand chant de la décadence, mais je ne peux pas m’empêcher de filtrer un peu ce qui tombe sous les yeux et entre les mains de ma grande. Dites-moi que vous aussi.

10 réflexions sur “rose Barbapapa et vert menthe à l’eau

  1. Je ne savais pas du tout que ces textes avaient été modifiés et je suis interloquée.
    Ce sont les lectures de mon enfance , j’en avais d’ailleurs plusieurs qui sont sur ta photo, et je n’ai pas du tout souvenir d’avoir trouvé cela difficile à lire.
    A ce rythme là, la prochaine version sera écrite en langage sms…

    J’aime

  2. Bonjour,
    Je suis amusée, nous avons le même genre de préoccupations. J’ai lu que dans les années 60, la bibliothèque rose était méprisée pour sa pauvreté. Et pourtant, me voilà encore une fois totalement réac car je trouve ces versions bien meilleures que celles actuelles. Les collections sont assez indigentes (princesses etc), les couvertures criardes. Alors, une fois ressortis ceux de mon enfance, j’écume aussi les vides greniers, les bouquinistes pour en trouver d’autres, certaines séries disparues. Quand mes filles seront un peu plus grandes, je leur confierai aussi les Rouge et Or que j’adore et que je collectionne pour qu’elles connaissent le plaisir d’avoir un beau livre, avec des illustrations choisies et un vraie texte.

    J’aime

  3. Bonjour, Je viens de découvrir votre blog que je trouve joli, charmant, original et fourmillant d’idées. je travaille pour la presse féminine. Pouvez-vous me contacter ? ( je ne vois pas de lien avec une adresse mail sur votre site.) Merci !

    J’aime

  4. Ah les Six Compagnons m’ont accompagnée toute ma jeunesse (et même mon adolescence!), je crois que je les ai tous lus, et ma mère les conserve encore. Ma soeur c’était plutôt le Club des Cinq… Que de bons souvenirs de lecture! 🙂

    J’aime

  5. J’ignorais que les textes étaient réécrits! Cependant, il existe de très beaux ouvrages actuels qui emploient un vocabulaire aussi riche que poétique, ne prennent pas les enfants pour des idiots et véhiculent des idées un peu plus modernes que ce que nous lisions enfant. Et laissons les piocher dans notre bibliothèque. Il n’est jamais trop tôt pour lire bien. Même si le sens nous échappe à cet instant, il restera la musique des mots.

    J’aime

  6. J’ai aussi écumé ces « bibliothèques », et ma foi, je n’ai jamais eu l’impression que le vocabulaire était difficile. Je suis persuadée d’y avoir acquis une partie de mon vocabulaire en déduisant le sens des mots dans le contexte de l’histoire. Quel plaisir de vivre les aventures des 6 compagnons et du club des cinq… il va falloir que je les guette en vide-grenier si je veux avoir le texte original. Je ne savais pas qu’ils avaient été « simplifiés ». C’est un peu dommage et je me sens aussi un peu réactionnaire.
    Je n’avais déjà pas besoin qu’on me pousse à chiner!

    J’aime

  7. Ici, la chine n’a pas encore commencé, l’aînée n’ayant que 3 ans mais celà commencera bientôt ! Emmaus est à 10 min à pieds ! N’empêche, je suis déjà très sélective sur les livres achetés ou empruntés à la bibliothèques. Pour s’y retrouver dans les livres actuels, il y a le blog « chouette un livre » qui est vraiment super.

    J’aime

  8. Clin d’œil bien mérité vers ces auteurs de notre enfance ! Quand nous sommes arrivés sur Antony, il y a dix ans, nous avons eu la chance de faire la connaissance de Georges Chaulet qui y habitait. Il a très gentiment accepté d’intervenir dans la classe d’Armelle (ma plus jeune fille) alors en primaire. Nous gardons précieusement les livres dédicacés (en particulier le dernier Fantômette sorti vers 2004 dans lequel Françoise utilise le portable et internet!) et les cartes qu’il lui a envoyées par la suite.

    J’aime

  9. Damned !!! Mon fils a commencé à réellement dévorer des livres, grâce aux clubs des cinq précieusement conservés par mes parents et retrouvés au fond du grenier. Depuis, nous les chinons dans tous les vides greniers, mais j’avoue, sans faire attention aux éditions. Il va falloir que je m’en inquiète alors !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s