au chaud sous les palmiers

palmier porté cache cachepalmier porté de face grenouillepalmier porté de face bancpalmier grenouille trois-quartspalmier porté profilpalmier porté de dos courgettespalmier porté de dos 2palmier porté capuche de dospalmier porté de profil ouvertpalmier porté profil ouvertpalmier porté détailpalmier porté de facepalmier porté de face ouvertpalmier porté doublurepalmier porté de dos

La loi des séries : après la parka de mi-saison et le manteau au chevreuil de l’aînée, voici le manteau aux palmiers de la cadette. Avec les 15 mois d’écart des filles, je taille désormais dans la même taille : en l’occurrence le 134 de la parka n°34 du Ottobre 1/2013. C’est a priori grand pour une gamine de 6 ans mais c’est pourtant ce qui convient, compte-tenu du fait que j’ai coupé ce manteau prévu normalement pour la mi-saison dans un lainage épais et l’ai doublé avec une polaire. De toute façon, j’aime bien voir des gambettes de crevette dépasser d’un manteau XXL.

Les modifications du jour :

  • j’ai renoncé aux quatre  poches plaquées et à revers car je voulais conserver mes palmiers en entier et n’avais absolument pas le métrage pour m’amuser à de savants raccords.
  • J’ai donc opté pour des poches classiques dans la couture des côtés.
  • j’ai omis ter repetita les poignets en bord-côte, faute de bord-côte assorti.
  • j’ai omis la coulisse élastiquée de la capuche en raison de l’épaisseur de mes tissus mais je l’ai ourlée d’un liseré de passepoil pour la rigidifier un peu et obtenir la même tenue qu’avec mon damier de lainage et canevas sur le bord de la précédente.

Un manteau patchwork car j’ai voulu utiliser de microcoupons Emmaüs (sauf les palmiers, un tissu d’ameublement donné par ma soeur qui avait dû projeter un coussin). Idéalement, j’aurais adoré un manteau intégralement avec le motif palmier, quand bien même j’aurais pu parier sur des passages à la machine fréquents. J’aurais d’ailleurs aimé me tailler une jupe dans ce tissu mais elle aurait été vraiment mini mini… Idem pour le gros lainage marron écossais : je ne pouvais guère y tailler que le dos et les empiècements du devant et du dos : j’ai donc dû panacher avec un autre lainage, plus fin, pour les manches. Plaid en polaire acheté chez Noz pour la doublure.

En fait, je trouve ce manteau trop sage : le passepoil doré dont j’ai ourlé la capuche et les empiècements devant et dos se fond un peu trop dans le décor. Pire : les empiècements du devant sont aussi bien alignés qu’est régulière la raie entre les couettes de ma fille, ce qui n’aura pas manqué de vous sauter aux yeux, et ça, peste diable bouffre !, c’est INTOLERABLE ! Autre déception, j’avais minutieusement coupé tous mes morceaux « palmiers » de manière rigoureusement symétrique or, au moment de couper la capuche, mes ciseaux ne m’ont pas obéi et j’ai dû renoncé à mes deux panneaux latéraux en miroir.

Quoi qu’il en soit, ma fille l’adore et serait prête à partir à l’école avec demain … et il est assorti à ses nouvelles chaussures vernissées noires et marron. C’est déjà ça !

Je me suis lancée dans les manteaux bien avant l’heure alors que ma cadette a le feu au plancher : une salve de pantalons est imminente.

palmier porté capuche dahlias

Publicités

11 réflexions sur “au chaud sous les palmiers

  1. Je suis d’accord, il aurait peut-être mérité une pointe de funkytude ce manteau, peut-être un passepoil plus tranché? Quoique je suis sûre que le doré flashe plus en vrai qu’en photos 🙂 Je reste admirative de ton travail toujours nickel! (Le coup de ciseaux désobéissnt… Quelle plaie!!!)

    J'aime

  2. Punaise qu’il est chouette aussi celui-ci ! Bon je viens de finir pour mon cadet la veste n°12 du même magazine (en taille 92, c’est bien plus petit), mais m’est avis que ma grande va avoir droit à celui-ci 🙂 Une question technique, étant donné que tu rajoutes pas mal d’épaisseur pour qu’elles n’aient pas froid, pour la taille tu fais comment ? Une taille au-dessus ou un ajustement plus précis ?

    J'aime

    1. Zéro ajustement … d’où les épaules de camionneurs ! Mais j’aime ce style manteau de garçon pour fillette (je n’aime pas les vêtements cintrés et ajustés pour fillettes), sous lequel on peut encore glisser des épaisseurs en plein hiver. J’ai opté pour un 134 pour ma fille qui n’en mesure pas encore 130 (la même taille que pour sa soeur qui dépasse un peu les 130) et, franchement, ça ne me choque pas. Il faut juste adapter la longueur des manches. Cela dit, mes filles, si fines soient-elles, ont des épaules (comme leur mère). Comme c’est un modèle pour garçon, c’est sans doute à la carrure qu’ il faut faire attention pour qu’elle ne soit pas tombante si la minette est très fluette.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s