les soeurs de Fantine

bagues bleues assiette cassée 3bagues bleues  gros plan

La technique se peaufine (tuto au message précédent). En une demi-heure, une bague est poncée désormais. Il faut vraiment ajuster finement, poser mille fois le morceau de faïence dans le support de bague jusqu’à ce qu’il s’ajuste parfaitement. Ces assiettes Badonviller (selon les informations de Brunette) sont moins épaisses que certaines Digoin, du coup je trouve que le chant qui dépasse du rebord de la bague forme un fin liseré blanc plutôt joli. Trois bagues dans une assiette : un rendement correct, non ?

Un bon conseil pour celles (ou ceux) que l’expérience tenterait : savoir s’arrêter à temps. Ne pas poncer plus d’une heure d’affilée car le majeur de la main droite souffre à ce jeu-là (ampoule à prévoir) et le risque de tendinite de la main gauche (la main qui tient le morceau de faïence ou de porcelaine) n’est pas à exclure !

Une réflexion sur “les soeurs de Fantine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s