poignards : le feuilleton

Le feuilleton des poignards, nouvel épisode.

Selon M. Internet, le Littré de 1872-77 donne :
« POIGNARD : Pièce en pointe mise à un vêtement mal fait, pour l’élargir. Les ouvriers qui, chez tous les tailleurs, sont chargés de faire des poignards ou des retouches s’appellent des pompiers, et leur travail est dit à la pompe, Opinion nationale, 15 avril 1867. »

Quant à mon Larousse illustré, il propose :

poignard deflarousse

Bref, je n’ai pas à proprement parler passé mon dimanche à faire des poignards, mais peu s’en faut. Du moins ai-je joué les pompiers. Et je parie que le sens du mot poignard s’est élargi à « retouche » quelle qu’en soit la forme.

Si d’aventure, vous avez envie d’enquêter sur le sujet : je suis curieuse du résultat de vos investigations.

Pour la route, un bouquet fort modeste, nigelle couchée par l’orage et rescapée bon gré mal gré.

nigelles

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s