rideau de mémé = teddy de pépée

teddy tissu détailteddy cintre dosteddy cintre ouvertteddy glaceteddy écharpe faceteddy en mouvementteddy face ouvert en mouvementteddy fermé dosteddy fermé faceteddy ouvert profilteddy profil

Temps pourri = photos pourries. Pour publier un article digne de ce nom, il m’aurait fallu attendre que le soleil nous fasse l’aumône de revenir, que M. Larcins magiques change de lunettes et que mon écran d’ordinateur habituel ait réintégré ses pénates (il m’a lâchée un mois pile après l’extinction de la garantie, le vaurien !) mais ce serait beaucoup demander. Question « obsolescence programmée », ce blouson n’est sans doute pas en reste, dans la mesure où j’ai choisi pour ma toile un rideau  » de mémé » qui s’effiloche à tout va, à tel point que j’ai dû redessiner à la diable une encolure désormais pour le moins échancrée, le tissu s’étant fait la malle. J’aime pourtant bien ce motif japonisant précieux aux teintes douces, idéal pour réveiller les petites robes noires. Doublure récupérée d’une doublure de double-rideau absolument inépuisable : texture idéale : fine, tombé souple mais trame serrée.

Je suis partie du « teddy Rosa » de Make my lemonade (hors-série Modes et travaux de l’été) taille 38. Bilan : poches pour lilliputien, manches trop longues (je les ai raccourcies), modèle vraiment court (mais j’aime bien les blousons taille haute). Agacée par mon tissu qui rétrécissait à mesure que je le manipulais (j’ai de quoi réaliser un tapis avec les fils qui jonchent le sol de mon « atelier »), j’ai sans doute lu de travers les explications de montage de la ceinture et j’ai bricolé l’ensemble à ma guise. Je n’ai trouvé nulle mention de la longueur des élastiques de poignet et de ceinture et j’ai sans doute taillé la ceinture du bas un peu courte : le blouson « blouse » beaucoup ! Par ailleurs, ayant la pose des pressions en horreur, j’ai remplacé les pressions par une fermeture éclair de mon stock.

Je ne manquerai pas de vous tenir informé(e)s de la longévité de ce blouson : la récup a parfois ses limites et  l’on ne gagne pas toujours à vouloir détourner les vieux rideaux de leur destination première, vieillerie n’étant pas toujours synonyme de qualité ! Quoi qu’il en soit, à l’heure où je pianote sur mon clavier, je le porte sur le dos et il a exactement l’épaisseur  et le confort nécessaires pour un dimanche douillet. Je tenterai de nouveau l’expérience avec un tissu fluide mais résistant, mon but étant d’obtenir des gilets fins (à glisser sous le manteau ) pour égayer les robes ou jupes unies.

P.S.  Je ne comprends pas pourquoi le mode d’emploi préconise d’insérer l’élastique des poignets et de la ceinture avant de les coudre, je l’ai donc glissé à l’aide d’une épingle à nourrice après couture des coulisses.

 

Publicités

6 réflexions sur “rideau de mémé = teddy de pépée

  1. J’ai moi aussi repéré ce patron, et acheté le magazine. Le foulard me parait indispensable , même si j’ai bien compris que l’encolure ne devrait pas être aussi dégagée. Le rendu avec ce rideau est super joli !

    J'aime

  2. Moi j’adoooooooooooooooooooooore !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! autant le tissu que la forme , et même si la couture du tissu s’est avéré compliqué le raccord de l’oiseau de chaque côté de la fermeture éclair est super pro . Chapeau bas .

    J'aime

  3. Et 8 jours plus tard, ça donne quoi ton teddy ? Parce que le tissu est très beau mais s’il se fait la malle, c’est en lambeaux qu’il va finir ton blouson à taille très haute 🙂
    Je m’en vais voir la seconde fournée !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s