Les marguerites, ça pue !

bouquet coussinJe vous ressers les mêmes billets chaque année au printemps mais, bigre, comment se lasser de ces couleurs (et comment trouver du temps pour coudre au mois de mai ?) ?

Les filles et moi avons découvert un champ de coquelicots mercredi dernier en rentrant de la piscine. Pauvres de nous, n’est-ce pas, nous devons prendre la voiture pour aller à la piscine. Dans notre malheur cependant, nous traversons un quart d’heure de bocage verdoyant sans le moindre feu rouge. Nous avons opté pour la piscine de la petite ville voisine, une piscine toute en baies vitrées qui donnent sur un grand parc plutôt que pour le grand centre aqualudique de notre ville, posté près d’un échangeur routier, du béton tous azimuts, un ersatz de piste cyclable en pointillés, et de toute façon plus long et pénible à atteindre, surtout avec les embouteillages du mercredi après-midi. Déjà la semaine dernière, sur le chemin du retour, les filles m’avaient suppliée de m’arrêter. Le lendemain, nous y étions retournées en vélo et les filles avalaient avalé de sacrées cotes sans se plaindre. Cet après-midi, il était toujours là, encore plus pimpant que les autres fois par la grâce d’une éclaircie. Je n’ai pas résisté à cueillir un bouquet. J’aurais pu ajouter quelques marguerites pour imiter le tissu, mais force est de reconnaître que les marguerites, ça pue !

bouquet 16 maibouquet 16 mai 2

Bleu/rouge/jaune/blanc : c’est étonnant comme cette combinaison à la Mondrian fonctionne. Si sommaire et primaire soit-elle. Même à Noël, elle dynamise la décoration.

boules de Noël

Publicités

2 réflexions sur “Les marguerites, ça pue !

  1. Merci pour cette balade sympa ! Incroyable comme ce coussin est si bien assorti. C’est drôle chez nous aussi une nouvelle piscine vient d’ouvrir au milieu des champs mais au bord de l’autoroute, ce qui fait que chacun est dorénavant obligé de prendre sa voiture. Quand à la piste cyclable, il parait qu’elle se fera, un jour !

    J'aime

  2. Oh le bouquet et le coussin sont carrément raccord !
    Oui prendre le temps de cueillir ces fleurs des champs, éphémères certes mais si belles ! L’Art est finalement partout à qui sait voir 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s