Oya bonnes gens !

Le titre le plus lamentable de toute l’histoire de la blogosphère : je compte sur votre indulgence.

Dans la série « Que faire avec de vieux carreaux de ciment et de vieux pots en terre cuite ? », je vous présente mes oyas de fortune. Technique ancestrale redevenue à la mode chez les bobos écolos dans mon genre, l’oya est censé permettre d’économiser l’eau et de lutter contre la sécheresse : on arrose la plante dans l’oya sans risque de brûler le feuillage et l’eau se diffuse lentement par capillarité. Avant de l’enterrer, il faut s’assurer de sa porosité et boucher le trou (avec un carreau collé au silicone). En l’occurrence, j’avais une série de vieux pots non troués et quelques carreaux de ciment trouvés en bêchant dans le jardin (merveille ! miracle !) pour servir de couvercle. L’oya ne diffuse pas au-delà d’un périmètre dont le diamètre fait juste le double du diamètre du pot : il faut donc planter tout près du pied si le pot est de petite taille. Pour juger de l’efficacité de la chose (je reste sceptique, allez savoir pourquoi), il faudra attendre quelque temps. Puisque j’ai le matériel en réserve, je vais tenter l’expérience avec des pots plus grands.

Avant de mettre en terre.

Une fois enterrés.

4 réflexions sur “Oya bonnes gens !

  1. L’oya est une très bonne idée.
    J’aimerai trouver aussi d’auusi beaux  » carreaux de ciment en bêchant dans le jardin » !!!

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s